Le rendez-vous en Préfecture du 13

L’OVLGC a été reçu en préfecture de la Vendée le Jeudi 13 Décembre 2018 pour échanger avec M. le Préfet de Vendée sur l’application de la loi de1905 en Vendée. Ce rendez -vous programmé à la date anniversaire de la loi de 1905 par l’ensemble des organisateurs de la semaine de la laïcité avait été annulé par le préfet en raison de l’actualité sociale (manifestation des gilets jaunes).  C’est toujours cette actualité sociale qui a mobilisé M. le Préfet. Il n’a pu être présent à ce nouveau rendez -vous qu’il avait fixé et a délégué la secrétaire générale pour recevoir les représentants des DDEN, de la ligue de l’enseignement, de la libre pensée, de la ligue des droits de l’homme, de l’OVLGC. Si chaque organisation représentée a pu rendre compte de son action, de ses positions et de la non application de la loi de 1905 en Vendée,  aucune réponse de l’Etat n’a été exprimée, ce que nous déplorons. L’OVLGC a pour sa part informé la représentante de l’Etat

  • Qu’une délégation vendéenne avait été auditionnée par l’Observatoire national.
  • Que nous déplorions de trop nombreuses atteintes à la loi de 1905 par des maires en tant qu’organisateurs des cérémonies commémoratives patriotiques (bénédictions de drapeaux, invitations municipales et moyens de transport pour des messes), la bénédiction de drapeaux impliquant même maintenant les conseils municipaux des jeunes.
  • Que nous déplorions la non réponse du représentant de l’Etat à nos courriers sur ces sujets.
  • Que chaque année un rapport vendéen serait édité par l’OVLGC.
  • Que nous nous tenions à disposition de tous pour informer et former sur la question de la laïcité.

En conclusion, nous avons réaffirmé que la Vendée ne pouvait être une terre d’exception aux lois de la République pas plus qu’un laboratoire d’expérimentations nauséabondes.

 

Jean Burneleau,

vice- président de l’OVLGC