Les Yonnais sont-ils tous catholiques ?

 

La ville célèbre le 250 ème anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte, fondateur de la ville nouvelle La Roche sur Yon. Pour ce faire, elle a organisé le 27 mars dernier, comme le confirme le discours d’ouverture de l’adjoint au maire Mr Porté et le logo de la ville sur les cartons d’invitation, « conjointement » ou « par délégation » avec  l ‘institut catholique d’études supérieures Jean XXIII (ICES) une conférence intitulée une « demi -journée dans l’intimité de Napoléon ».  Cette synergie entre la ville de la Roche sur Yon et l’ICES est très compréhensible au regard des milliers d’euros de subventions reçus par l’ICES de l’agglomération.

Mais ! Car il y a un mais ; avant cette conférence étaient diffusés  (pour faire patienter sans doute) deux films « documentaires » sur la foi catholique et le rôle des prêtres comme tuteurs de conscience pour les jeunes. Si bien sûr l’ICES diffuse les documents qu’il  veut à celles et ceux qui le fréquentent  librement,  il n’en va pas de même pour la ville de La Roche sur Yon qui doit, elle, respecter et faire respecter les lois et ne peut être organisatrice ou co-organisatrice de manifestations pendant lesquelles il est fait du prosélytisme religieux sans contrevenir gravement aux lois de la République.

Le directeur de l’ICES devait lui aussi ignorer l’invitation faite à tous les Yonnais par la ville, ses mots de bienvenue   supposant  toute la salle baptisée dans la foi catholique …. On ne peut que condamner de tels manquements de la ville de la Roche sur Yon aux lois séparant les églises de l’Etat…. À ce sujet,  il serait intéressant d’entendre un jour des historiens sur les rapports qu’entretenait  Napoléon Bonaparte (que les Vendéens avaient surnommé l’antéchrist) avec la Vendée.

Jean Burneleau

Vice-Président de l’OVLGC